Nouvelles

5eme Dimanche de Pâques – Année A
« Que votre cœur ne soit pas bouleversé : vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi »

5eme Dimanche de Pâques – Année A
« Que votre cœur ne soit pas bouleversé : vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi »

Nous venons de vivre, ce matin, une très belle célébration eucharistique à la maison provinciale présidée par le Père Jean Paul Etumba, curé de la paroisse saint Jean Paul II. Le Christ ne nous abandonne pas dans l’immense mission d’annoncer le salut de Dieu au monde. Nous ne sommes pas seuls. Ses paroles rassurent les disciples et les réconfortent « Que votre cœur ne soit pas bouleversé : vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi ». Dans cette tempête : la foi en Jésus-Christ nous rassure.

Nous aussi, nous sommes parfois bouleversés par des défis multisectoriels. Et la crise sanitaire mondiale due à la pandémie du Covid-19 vient aggraver cette anxiété. L’on se demande : Combien vaut notre santé et quel est le meilleur remède au Covid-19 ? Que va-t-il advenir de nous et de notre monde ? Les ouvriers se demandent : Allons-nous perdre notre travail ? Les Etudiants : Allons-nous finir cette année académique ? Les voyageurs : Allons-nous retourner à la maison ? Pensons à ceux qui vivent au jour le jour dont cette crise confine. Que vont-ils faire ? Ces questions inquiètent davantage lorsque voit la situation actuelle de notre pays: incertitude politique, insécurités sociales, hausse de prix au marché, afro-scepticisme face à cette maladie d’une part et confusion sanitaire due à la difficulté d’observer les gestes barrières par la grande majorité de la population d’autre part. Tout ceci peut nous bouleverser. Qui peut répondre à ces toutes ces questions qui nous assaillent ? Personne.

La parole de Dieu, oui. L’évangile de ce dimanche nous invite à la foi. Croire en Jésus Christ c’est croire en Dieu notre Père. « Celui qui m’a vu a vu le Père », dit Jésus à Philippe. A Thomas il dit « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi ».  Dieu est relation, communication : Les questions de Philippe et Thomas sont nos questions aujourd’hui. Jésus leur répond avec clarté. Il nous demande d’entrer dans un chemin de foi. Nous avons vu, dimanche dernier, qu’il était la porte qui conduit vers le Père. Aujourd’hui il nous révèle qu’il est le chemin, la vérité et la vie, il n’est pas un chemin, mais le seul chemin qui conduit vers le Père. Croire en Jésus, c’est fonder toute notre vie sur la foi en sa présence agissante dans ce monde et dans notre vie. Croire en Jésus, c’est comprendre l’échange d’amour qu’il entretient avec le Père. C’est dans cette vie intime que le Seigneur veut entraîner ses disciples et chacun de nous. Cette vie intime qui révèle la vie relationnelle qui est Dieu lui-même ! Dieu est relation, unité dans la diversité, communication et dialogue d’amour. Dieu nous aime, il aime ce monde à la conversion duquel nous, disciples missionnaires, devons travailler parce que le Seigneur « aime le bon droit et la justice », comme nous le rappelle le psaume 32.

La foi, un chemin à parcourir : Notre foi en Dieu, il nous appartient de la nourrir, de la cultiver, de la soigner comme une fleur belle et odorante. Cette foi n’est pas un but, elle est un chemin à parcourir. L’Église, corps du Christ, nous offre toutes les nourritures nécessaires pour la route : la Parole de Dieu et les sacrements, la prière, la vie fraternelle, car notre foi est synonyme de vie. Elle nous ouvre à ce que nous pouvons trouver de plus beau sur terre, la vie divine, qui permet à Jésus de dire « Je suis dans le Père et le Père est en moi ! », car cette foi est vérité. Contemplant Jésus, par la grâce du don de l’Esprit, c’est la Trinité sainte qui se donne à nous, pour nous-mêmes et pour le salut du monde.

Bon Dimanche et bien des choses à vous !
 
P. Léonard NDJADI NDJATE
Missionnaire combonien
 
 

Partagez cet article




Plus de Nouvelles